Médaille de la ville de Perpignan

Robert M. Palem

A propos de l'auteur :

Robert M. Palem est docteur en médecine et en psychologie. Diplômé de neurologie et de psychiatrie, après des études à l’Ecole de Médecine Navale de Bordeaux. Président de l’Association pour la Fondation Henri Ey à Perpignan, après une carrière à la tête d’un groupe médical pluridisciplinaire et médecin coordonateur d’une importante clinique psychiatrique.Il a publié 25 ouvrages, dont 10 en collaboration. Il collabore aux Cahiers Henri Ey depuis 17 ans.




Revue de presse :


« Robert M.Palem, neuropsychiatre, Dr en psychologie, ancien médecin de la Marine et plongeur émérite, nous propose un livre superbe, suite de son ouvrage très érudit consacré  à La profondeur en 2002, magnifiquement illustré de 18 dessins et peintures d’une richesse intellectuelle, poétique et psychopathologique étourdissante »…

Pr ML.Bourgeois, Bordeaux II, in Annales Médico-psychologiques, 2010


« Il est question ici de mer et de plongée sous-marine. Plongée ludique ou flirt avec la mort ? Expérience initiatique (et initiation à quoi ?)… ou équivalent suicidaire ? Plongée profonde prise au mot ? Des mots pris pour la chose (ou l’inverse), métaphore agissante. Mais qu’est-ce donc que cette chose-là... ? Des psys en parlent, avec un très beau texte de Marie Bonaparte (1882-1962) en guest star »

www.psycho-ressources.com (Québec)

« …Style « jungle » (profonde et humide, cela va de soi), riche et luxuriant… une mine de références littéraires, picturales, mythologiques… Merci pour toutes ces ouvertures… »

Anne Luigi-Duggan (Bastia) auteur des Médiations aquatiques, un ailleurs de soi, en 2015


« Dans ce livre se cotoient dans le plus parfait désordre des associations aquatiques, de la flânerie d’âme : Ulysse et les Sirènes, Jonas et le complexe d’Oedipe, l’ivresse des profondeurs et la mort annoncée ; Virginia Woolf et Jacques Mayol, Thalassa de Ferenczi et Le Grand Bleu de Luc Besson.   Bien sûr, nous avons affaire ici à des psys, « ces gens qui cherchent toujours midi à quatorze heures »…Mais pas besoin de se noyer pour comprendre que l’eau est « le royaume du sacré », un « milieu mystique » et remplit sa « fonction d’éternité ».

Livres en voix et L’Indépendant


« Des textes originaux sur le mythe de la Sirène, le Grand Bleu (mieux nommé « le Grand Flou »), l’ivresse des profondeurs, les « near death experiences », la légende des eaux sans fond (Marie Bonaparte).

Revue Psychiatries, 2010